AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Trois filles et un futur bébé [Shere/Kida]

 :: Les CabinesVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 31 Jan - 23:49
Multi
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je ressemble à : Crystal Reed
En ville depuis : 01/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Multi
J'étais assise sur la banquette de la cabine de Kida, les genoux repliés contre moi, les entourant de mes bras, j'avais posé ma tête dessus je regardais dans le vide incapable de trouver le courage de me tourner vers mes deux amies qui étaient assise près de moi. Cela faisait maintenant un petit moment que j'étais entrer chez Kida toute tremblante, suivis de prêt par Shereazade. J'avais bus un verre d'eau offert par Kida et depuis j'étais là prostrée dans mon coin, je n'entendais même pas les filles parler, j'étais perdu dans mes pensées, pensées qui tournaient en boucle et revenaient invariablement à une équation toute simple et qui me semblait pourtant insurmontable, j'étais enceinte de Géralt. Je respirais profondément, essayant de réfléchir posément, mais rien n'y faisait, je ne pouvais pas être enceinte, enfin si je pouvais, le résultat était d'ailleurs noté noir sur blanc dans mon dossier. Seulement, jamais je n'avais envisager avoir des enfants et encore moins dans ces conditions. J'essayais de me projetter, mais déjà je ne me voyais pas aller lui annoncer la nouvelle comme si de rien n'était et puis je savais très bien comment les choses se passeraient, il me ferait comprendre qu'ayant eut ce qu'il voulait, ce qui poussait dans mon ventre n'était plus de son ressort. Il y avait bien l'autre alternative, celle radicale qui ferait que je n'aurais plus à me poser de question, mais rien que d'y penser j'en frissonnais.

Je relevais finalement la tête pour croiser le regard de mes deux amies, elles avaient une mine inquiète, elle devait se demander ce qui m'arrivais, il faut dire, j'avais compris grâce à Hati qu'au long de ces semaines, je n'avais trompé personne, tout le monde savait que j'allais mal, même si personne ne savait pourquoi, enfin, jusqu'à aujourd'hui du moins. J'inspirais profondément et décidais qu'il était temps de me lancer. Les filles .... Bon il allait déjà falloir que je contrôle ma voix car là se n'était vraiment pas terrible, elle était tremblante, hésitante et surement à peine audible. Je m'éclaircis la voix avant de reprendre. J'ai fais une bêtise et ... je ... enfin ... c'est que ... Non vraiment, ça ne voulait pas sortir, j'avais réussis à l'annoncer à Hati, mais j'étais encore sous le choc alors que là, ça semblait ne pas vouloir passer la barrière de mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Fév - 2:24
Invité
Invité


Trois filles et un futur bébé.
❧ Skoll & Kida & Shéré

Analyser les résultats s’était révélé être une véritable surprise pour Shéréhazade. Alors qu’on lui avait confié Skoll pour des examens de routine car la jeune femme ne se sentait pas bien, il s’était révélait qu’elle se trouvait enceinte et il avait fallu le lui annoncer. Usant de son tact habituelle, l’hydross n’avait pas réussi à empêcher la panique s’instaurer chez elle et, sans qu’elle n’ai le temps de faire quoi que ce soit, la brune qui attendait un enfant avait quitté l’infirmerie. Appréciant la soldat, il avait été hors de question que la médecin reste sans agir et elle était partie à sa suite après avoir déposé le dossier médicale. À la porte du pôle médicale, Shéré’ avait aperçu le jumeau de Skoll, mais elle n’avait pas cherché à perdre de temps en partant à la suite de la brune qu’elle devait rattraper, ce qu’elle fit au détour d’un couloir. N’étant pas stupide, il était clair de voir que cette nouvelle chamboulait l’archère et Shéréhazade tenta de la réconforter avant de lui dire de la suivre.

Arrivant au pôle de vie, elle laissa Skoll passer devant pour entrer dans les appartements de Kida après lui avoir annoncé leur présence, et la jeune femme était partie voir la rouquine pendant que Skoll s’était installée sur une banquette avec un verre d’eau. Sans rentrer trop dans les détails, préférant que ce soit la brune qui explique la raison de son état et donne les informations qu’elle voulait, la miss aquatique expliqua à la diplomate qu’il allait falloir apporter du réconfort à leur amie. Inquiète, Shéré’ observait la future mère alors qu’elle prenait la parole. Le chamboulement était présent dans sa voix et l’hydross ne pouvait rester sans rien faire. Venant s’asseoir à ses côtés pour lui entourer les épaules d’un bras réconfort, elle lui frictionna le dos en douceur. « Hey, ne t’en fais pas, ça va aller. Prend ton temps, on est là pour toi. » Shéréhazade n’aimait pas la voir comme ça, mais elle pouvait comprendre le choc de la nouvelle à laquelle elle n’avait pas dû s’attendre et elle cherchait à la rassurer de son mieux et pour ça, il n’y avait rien de mieux à ses yeux que de son montrer présente.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 17:28
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 18:52
Multi
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je ressemble à : Crystal Reed
En ville depuis : 01/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Multi
Les mots ne voulaient pas venir, car alors ils feraient que cette situation était réel, je ne pourrais plus me dire que se n'était qu'un cauchemar, que j'allais bientôt me réveiller et que tout serait redevenu comme avant. Je respirais profondément, regardant Sherehazade et j'hochais doucement la tête, je savais qu'elle ne me jugerais pas, elles étaient mes amies et il fallait que j'assume mes erreurs, que je ne me laisse pas totalement submerger par mes émotions. Ok Pourtant, j'avais beau savoir que cet enfant était bien là en mon sein, je n'y arrivais pas, parce que je ne m'étais toujours pas remise de ce qui s'était passé avec son père. Parce que malgré la tristesse et la colère, maintenant qu'il m'avait fait prendre conscience de ce que je ressentais pour lui, j'étais incapable de redevenir froide et distante envers lui. Je respirais profondément alors que Kida tentait de me rassurer, elle avait une bonne description de moi, je ne faisais habituellement rien à la légère, mais cette fois j'étais celle qui avait merder et en beauté. Je sentis les larmes me monter aux yeux, mais je les contenait, parce que sinon, je savais que je n'allais pas réussir à m'arrêter. Je soufflais doucement, rassemblant mon courage à deux mains pour enfin dire à haute voix ce qui me troublait tant depuis des semaines. Je suis enceinte. Ma voix était étranglé, faible et je me demandais si les filles avaient pu m'entendre et finalement, des larmes se mirent à couler sans bruit le long de mes joues.

J'essuyais rapidement mes joues et tentait de sourire, je pouvais voir à leur tête que la nouvelle était surprenante, oui elle l'était et pour cause, depuis des années que j'avais été sur l'Andrasta, je n'avais eut aucune relation réelle, j'avais deux amants, tous d'une nuit et je n'en avait jamais parler. Alors forcément débarquer soudainement en annonçant une grossesse était quelque chose qui pouvait être déconcertant. Comme pour Hati, je ne voulais pas qu'elles sachent que Géralt était le père pourtant, si je leur racontait ce qui s'était passé, je savais que même sans le nommer, Kida comprendrait, elle saurait additionner et ce souvenir de ce jour-là. C'était il y a trois semaines, ... Je levais les yeux et croisaient leur regard pour la première fois, afin de baisser les yeux sur mes mains en rougissant. Il a sut trouver les mots pour m'attirer, je n'ai pas réfléchit et si je l'avais fait alors j'aurais su qu'il ne faisait ça que pour coucher avec moi et alors... J'essuyais les larmes qui continuaient de couler, et alors maintenant j'étais enceinte, Géralt ne voudrait surement jamais entendre parler de l'enfant et j'allais me retrouver comme ma mère à l'élever seule, certes, nos vies seraient moins dure, certes je ne serais pas réellement seule, mais j'aurais voulu que l'annoncer de cette grossesse soit un moment de joie. Qu'est ce que je vais faire maintenant, ... Le doute, se voir soudain tirer hors du chemin que l'on avait tracé pour être jetter sur une nouvelle route complètement dans le noir, voilà comment je me sentais actuellement.



FIRST LOVE
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Fév - 13:27
Invité
Invité


Trois filles et un futur bébé.
❧ Skoll & Kida & Shéré

Assise à côté de Skoll, j’essayais de faire de mon mieux pour l’aider à nous dire ce qu’elle avait à dire. Même si j’étais au courant du minimum de par les examens qu’elle avait faits, je ne devais pas être celle qui allait l’annoncer par la suite. Et, même si ce n’était pas facile, la brune devait le dire d’elle-même. Attendre un enfant était quelque chose d’assez chamboulant et le dire pourrait l’aider à se détendre au sujet de sa situation. La remarque de Kida au sujet de la nature de celle que j’avais amené ici me fit sourire. Je ne la connaissais pas autant que la rouquine et je connaissais encore moins Hati, mais de ce que j’avais pu voir, oui, Skoll était quelqu’un de sage. Quand elle parlait d’avoir fait une bêtise, j’avais dû mal à le voir comme ça. Si elle avait eu la relation qu’elle avait eu et qui était la cause de sa grossesse, s’était qu’il y avait une raison derrière et il fallait peut-être encore la trouver. « Kida a raison. Tu n’as pas l’air de faire des choses sans qu’il n’y ai une raison derrière. » Après je pouvais faire erreur, mais ce n’était pas le moment de me le demander. Je pensais juste à essayer de réconforter notre amie qui avait beaucoup de mal.

D’ailleurs, je me fis silencieuse quand elle voulut se lancer. Ce n’était pas grave si elle prenait son temps, bien au contraire et j’essayais de l’encourager en lui frictionnant le dos. Et lorsque les mots tombèrent, je lui fis un petit sourire pour ne pas la laisser s’effondrer. Elle nous expliqua les circonstances et je comprenais mieux sa réaction. Tout le monde n’était pas forcément honnête à bord du vaisseau et ce n’était en rien de la faute de Skoll. « C’est lui le fautif. Tu n’as pas à croire que tu as fait une bêtise alors que c’est lui qui t’a manipulé. » Je voulais qu’elle comprenne qu’elle n’était pas responsable de ce que l’autre avait fait. N’aimant pas la voir pleurer, je laissai retomber mes mains de ses épaules le temps de farfouiller dans mes poches, sans rien trouver. « Kida, tu n’as pas quelque chose ? » Mon regard passa temporairement sur la jeune femme qui se trouvait devant Skoll juste avant qu’elle nous demande ce qu’elle allait faire. Ça question était tout à fait légitime et, malheureusement, on ne pouvait pas répondre à sa place. « Tu dois faire ce qui te semble le mieux pour toi. Un bébé demandera du tout, mais c’est aussi l’arrivée de quelque chose de merveilleux. Et puis on est là pour t’aider. » Je n’étais pas sûre que ma réponse aide grandement, mais je ne voulais pas laisser un blanc trop longtemps s’installer et enfoncer son doute.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Fév - 15:24
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Fév - 0:01
Multi
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je ressemble à : Crystal Reed
En ville depuis : 01/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Multi
Elles étaient adorable, chacune essayant à sa manière de me remonter le moral, de me faire comprendre que je n'avais pas fait une si grosse bêtise et que se n'était pas mon genre d'être irréflechie. Pourtant, quand enfin les mots réussirent à sortir de ma bouche, je pus voir la surprise se peindre dans leur yeux, Elles restèrent silencieux, ne cherchant soudain plus à m'assurer que je n'avais pas fait une connerie monumentale, car là malheureusement, on pouvais dire que j'avais merdé et bien comme il fallait. J'avais profité de leur silence pour tenter d'expliquer la situation, je n'avais pas dit qui était le père, pourtant, j'étais presque sur que Kida comprendrait, qu'elle n'aurait pas besoin que je dise clairement, Géralt est le père de l'enfant que j'attends. Je souris douloureusement à Sherehazade, oui je m'étais laisser prendre à son jeu, pourtant malgré tout je ne pouvais m'empêcher de me sentir moi fautive et plus encore car malgré la douleur, je n'arrivais pas à l'oublier et à être en colère avec lui. Je ne pouvais pas decemment leur expliquer qu'être dans ces bras m'avait fait sentir plus vivante que jamais. Les larmes se mirent à couler le long de mes joues, je ne cherchais pas à les retenir, mais heureusement Sherehazade et Kida y pensèrent pour moi, je pris le morceau de tissus entre mes mains et le passais sur mes joues. Merci Je finis par entortillé le mouchoir entre mes doigts nerveusement, je me posais tellement de question.

D'ailleurs j'avais finis par leur demander, qu'est ce que j'allais bien pouvoir faire maintenant, j'étais terrifier, je n'avais jamais réellement envisager de devenir maman, je ne me sentais pas capable de m'occuper d'un enfant et là je me retrouvais devant le fait accomplit. Sherehazade avec les mots juste pourtant, je n'arrivais pas à m'emerveiller devant le faite qu'un être grandisse en moi alors que le père ne faisait pas partie de ma vie et n'en ferait plus jamais partie, j'avais déjà vécu ça enfant, vivre sans père et je ne le voulais pas pour mon enfant. Mon coeur s'était serré quand j'avais pensé à lui comme étant mon enfant, comme étant l'être que j'allais protéger et l'imaginer triste m'avait retourné car sans le vouloir pour la première fois depuis que la nouvelle était tombée, je venais de me projetté avec lui. Je n'ai pas eut de père... je ... il ne peut pas ne pas avoir de père Je tentais de formuler mon doute à haute voix mais je n'étais pas sur de m'exprimer de manière cohérente, La seule chose que je pouvais être sur en tout cas, c'est qu'elles ne me laisseraient pas tomber et Hati même si je lui avait annoncé de manière brutale avant de l'abandonné au milieu du couloir serait près de moi, je ne serais pas seule, le bébé ne serait pas seule et notre famille serait juste un peu différente. Pourtant Kida n'avait pas finit, elle me fit baisser les yeux en disant tout haut ce qui me terrifiait au fond de moi. Devoir faire face à Géralt, voir dans le dédain dans ces yeux quand je lui annoncerais qu'il allait être père, la possibilité qu'il me rejette était une chose encore pire peut être que de devoir l'annoncer à mon entourage. Je ne sais pas si je pourrais lui faire face, tu ne comprend pas ... Il ... Ma voix s'était fait plus aigue alors que je sentais la panique me prendre au ventre en m'imaginant devoir me rendre chez lui pour lui parler du bébé.



FIRST LOVE
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 2:40
Invité
Invité


Skoll & Shéré & Kida
❧ Trois filles et un futur bébé

Je ne me sentais pas super bien pour Skoll, mais j’essayais de faire de mon mieux avec Kida pour la réconforter. Cela faisait plusieurs jours qu’elle ne s’était pas trouvé en pleine forme, et les examens avaient décelé la raison du pourquoi. Et maintenant, je faisais face à mon amie qui n’arrivait pas à l’annoncer à voix haute qui en était des plus perturbée. Je l’encourageais comme je le pouvais et la brune réussit finalement à trouver les mots et je lui frictionnais affectueusement le dos pour lui montrer qu’on était là. Kida en faisait de même et, voyant les larmes de la jeune femme, je lui avais demandé si elle n’avait pas des mouchoirs à lui fournir, n’ayant rien sur moi. Après que je me sois exprimée quand elle nous avait demandé ce qu’elle devait faire, ce fut au tour de la rouquine qui lui assura qu’elle n’était pas seule. Pendant qu’elle parlait, j’avais hoché la tête de manière bref pour montrer que j’étais d’accord. Il était hors de question qu’on l’abandonne.

Les confessions de Skoll sur sa propre enfance me firent avoir un sourire amer. Je ne pouvais que comprendre ayant grandi sous la protection de mes aînés et non de mes parents, mais les mots de Kida m’étaient restés en mémoire. « Même si le père ne veut pas être présent dans sa vie, il n’aura pas que toi. Kida à raison, ton frère ne t’abandonnera pas et nous non plus, sans compter les autre qui tiennent à toi. » Personnellement, je voyais l’Andrasta comme une immense famille, alors je m’avançais sans hésiter en affirmant que la jeune femme ne sera pas seule. Cependant, je préférais rester silencieuse quand elle émit son doute à pouvoir faire face au père. Contrairement à Kida, je réfléchissais encore sur qui pouvait être l’identité de cette personne, alors je préférais laisser la rousse la rassurer avec les bons mots.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Fév - 15:28
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Fév - 11:50
Multi
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je ressemble à : Crystal Reed
En ville depuis : 01/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Multi
Elles me rassuraient sur chacun de mes doutes, le faite qu'il n'ai pas de père pourrait être compensé par la présence d'un oncle qui lui fera tout pour l'aider, je le savais et puis il aurait des tantes qui serait toujours là pour lui, non cet enfant n'aurait pas mon enfance où je n'avais pu compter que sur Hati et moi pour survivre. Je regardais Kida qui semblait vouloir me rassurer sur le faite que le père serait peut être heureux de s'occuper de son enfant. J'eus un petit reniflement, Geralt aimait coucher avec les femmes, mais est ce qu'il était réellement dans l'optique d'avoir un bébé et surtout de s'en occuper, alors que j'étais la mère et qu'il n'avait que voulu coucher avec mois. Une nouvelle slave de larme coulèrent sur mes joues et je me laissais entrainer contre la jeune femme appréciant son étreinte. Je ne sais pas comment il va réagir et ça me fait peur. S'en était presque risible, car affronter des extra-terrestres ne me faisaient absolument pas peur, mais l'idée de faire face à l'homme qui allait être la papa me terrifiais complètement.

Je pris une profonde inspiration, essayant de me détendre et je posais doucement ma main sur mon ventre, une petite vie se developpais là, minuscule pour le moment mais bientôt de toute façon je ne pourrais plus le cacher. Pourtant, je ne voulais pas que ça se sache maintenant, je voulais pouvoir me faire à l'idée avant de commencer à expliquer que je serais bientôt maman, car alors les gens me regarderais différement. Je ne veux pas que ça se sache pour le moment. J'avalais difficilement ma salive alors que soudain, je me rendais compte que pour les prochains mois, tout allait changer. Tant que Géralt n'est pas au courant, personne ne d'autre ne doit savoir J'avais confiance en elles, je savais qu'elles tiendraient leur langue et je devrais aussi parler à Hati. Je ne m'étais pas rendu compte que j'avais enfin dis à haute voix qui était le père et de toute façon, il était hors de question que cet enfant ignore qui l'avait aider à venir au monde.



FIRST LOVE
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 0:19
Invité
Invité


Skoll & Shéré & Kida
❧ Trois filles et un futur bébé

Je n’aimais pas voir Skoll ainsi. La voir aller mal me touchait et je n’arrivais pas à faire plus pour lui remonter le moral. On s’y était mis à deux avec Kida pour la rassurer sur l’avenir du bébé, lui assurant qu’elle ne serait pas seule et qu’elle serait entourée. Je ne savais pas qui était le père, ne pouvant donc pas la rassurer sur la présence de celui-ci, mais je retiens un sourire désolé lorsque la rouquine me communiqua le nom de celui-ci par langue des signes. Maintenant, je comprenais beaucoup mieux les inquiétudes de la future maman, étant pleinement consciente de la réputation de Geralt. Elle-même avait failli être une de ces cibles, mais la jeune femme lui avait toujours fait comprendre qu’elle n’était pas intéressée, et cherchait à l’éviter autant que possible. Même si, étant indirectement sous ses ordres, je devais faire avec. « C’est normale d’avoir peur. Mais nous sommes là pour toi, et qu’importe sa réaction, on ne peut savoir tant qu’il est dans l’ignorance. » Je devais avouer que, maintenant que je connaissais la possible identité du père, j’étais un peu moins optimiste sur sa réaction. Mais bon, après je ne le connaissais pas complètement et je ne pouvais pas me fier qu’à sa réputation.

Malgré tout ça, je ne pus empêcher un petit sourire apparaître sur mon visage en voyant Skoll découvrir son état de femme enceinte. J’avais pu assister à des grossesses à Amphibole, mais rare était les fois où je voyais un sourire rayonnant chez mon peuple. Ils s’inquiétaient tous de l’avenir des leurs avec les Pyross, mais sur l’Andrasta, la jeune femme pourrait l’élever en toute quiétude. « Tu peux compter sur moi pour me taire. Tu en parles dès que tu te sens prête. » Je lui avais frictionné le dos avec réconfort, comprenant cette volonté de ne pas étendre la nouvelle de suite. C’était à elle de juger le temps qu’il lui faudrait avant d’en parler autour d’elle et je n’allais certainement pas la trahir là-dessus. Mais alors qu’elle m’annonçait que Geralt n’était pas au courant, j’eus envie de tenter quelque chose en espérant lui remonter le moral. « Mais tu sais, si ça peut te rassurer, je n’ai plus les avances de Geralt sur le dos. C’était comme s’il avait changé à ce sujet. » Bon, je n’avais pas d’autre exemple pour confirmer cela, mais j’espérais qu’avoir dit ça sur un ton amusée et réconfortant allait aider Skoll.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multivers :: Les Cabines-