AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grande discussion autour du bébé et de la vodka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Sam 4 Fév - 22:30

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
J'étais assise sur la banque de la cabine que je partageais avec mon frère, emmitouflé dans une grosse couverture je tentais de lire un livre, mais les mots s’emmêlaient dans ma tête, au bout d'une heure j'avais du lire une vingtaine de pages et je n'avais rien compris à ce qui se passait. En faite ma tête était totalement ailleurs, j'étais inquiète, mais pas pour moi, j'avais pris le temps de digérer la nouvelle, j'étais enceinte et dans quelques mois je mettrais au monde l'enfant de Géralt, j'étais en paix avec l'idée. Non ce qui me troublait était l'absence du futur papa, personne n'avait réussis à le trouver depuis quatre jours, il ne s'était pas présenté à son travail, il ne répondait pas quand on toquait chez lui et ça je pouvais en être totalement sur car j'avais essayer au moins une centaine de fois. Notre relation n'en avait jamais été une, il avait réussit à me faire coucher avec lui et il se trouvait que pris dans le feu de l'action nous n'avions absolument pas pensé à nous protéger. Quand j'avais appris ma grossesse j'avais paniqué, je m'étais sentis perdu et j'avais eut la chance d'avoir mon frère et mes deux amies à mes côtés pour digérer la nouvelle. Au début j'avais refuser d'en parler à Géralt, je ne voulais pas le mêler à cette histoire, mais Kida avait sur me faire comprendre qu'il avait le droit de savoir. Alors depuis deux jours je le cherchais, je voulais lui parler et rien qu'à l'idée de me retrouver dans la même pièce que lui me donnait des palpitations. J'étais rentrée épuisé ce soir, je ne l'avais pas trouvé et plus que la colère et l'amertume, s'était la peur qui m'étreignait le ventre, peur qu'il soit avec une autre femme, qu'il soit déjà passé à autre chose alors que moi il suffisait que je referme les yeux pour me retrouver dans cet ascenseur.

Hati avait longuement hésité à me laisser, mais Kida l'attendait et je ne voulais pas leur gâcher leur soirée, alors depuis que la porte s'était refermé j'étais restée assise dans le canapé, à tenter de me réchauffer en me mettant sous une couverture et à m'occuper l'esprit, mais rien n'y faisait, Geralt revenait chaque fois dans mon esprit. Je sentais que j'allais encore passer une nuit sans dormir, à fixer un point dans le vide, d'ailleurs j'étais bien incapable de déterminer l'heure qu'il était, mais je sentais qu'il devait être tard. Quand on frappa à ma porte, je fis un bond dans le canapé, il était plutôt rare que l'on vienne ainsi au milieu de la nuit, alors ça devait être important et peut être que cela arriverait à me tirer de la mélancolie qui me tenait le ventre depuis des jours. Pourtant quand la porte s'ouvrit c'est déjà une vague de soulagement qui me saisit, puis de méfiance et enfin de stupéfaction. Geralt ! J'avais envie de le prendre dans mes bras, de lui hurler dessus, de la frapper et de l'embrasser en même temps. Pourtant, je me rendis vite compte que s'il était là, il était aussi venu accompagné d'ami nommé alcool car il tenait à peine sur ces jambes. Décidément se n'est pas comme ça que j'avais imaginer lui parler du bébé, je soupirais avant de m’effacer et parler d'une petite voix. Entre. A cet instant, j'étais heureuse qu'Hati ne soit pas de le coin, mais en train de roucouler avec Kida.



FIRST LOVE


Dernière édition par Skoll Managarm le Dim 5 Fév - 15:47, édité 1 fois
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 0:41


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Presque un mois s’était écoulé depuis que je m’étais fait casser le nez et que j’avais enfin put passer un moment avec Skoll. J’avais beau me repasser encore et encore ce qui s’était passé, je ne comprenais pas ce qui s’était passé. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi elle était partie alors que tout commençait à prendre forme. J’avais enfin compris que c’était elle que je voulais. Je n’avais fais qu’essayer le vide que ma rencontre avec Skoll avait créé. Mais elle m’avait laisser planté là et le temps que je réagisses, elle était déjà partit et je n’avais pas réussit à la retrouvée. Pour couronner le tout, à chaque fois que j’avais pus la voir, elle était accompagnée et avait disparut avant même que j’ai pus faire un pas…

Et puis… Et puis il y avait eut son dossier médical. Elle était enceinte. J’avais apparemment été trop naïf de penser qu’elle viendrait m’en parler. Elle n’était jamais venue… J’avais perdu patience et j’étais déjà a moitié éméché quand Ikarus était venu me rejoindre. Un verre après l’autre… J’avais compris que je m’étais leurré. J’avais été naïf de penser qu’il aurait pût être de moi. Le pire, c’était que j’avais espéré… Non, c’était Ikarus… Bien sûr… Je n’avais même pas eut la force de lui en coller une. Il me racontait à quel point il trouvait que Skoll était un mauvais coup. Des flashs de ce que j’avais vécu avec elle me revenait et me tordait le ventre. Elle était magnifique. Son corps avait épousé le mien à la perfection. Elle était parfaite. Elle était enceinte… Et lui il s’en foutait…

Je me réveillais avec une vive douleur dans la joue. Il me fallut un moment pour comprendre qu’en rentrant je m’étais écroulé, probablement trop bourré… Je n’avais même pas réussit à me trainer jusqu’à mon lit… Je ne pris même pas la peine de masser ma joue douloureuse, je me contentais de reprendre ma bouteille pour la finir. Il ne m’en restait plus. A peine une gorgée. Je n’étais pas sortit depuis combien de temps ? Aucune idée… Les seuls moments où j’étais conscient j’avais totalement ignoré les personnes qui était venu frappé à ma porte. Ou alors je les avais rêvé… Personne ne venait jamais me voir. De toute façon je ne voulais voir personne… Mais là, je n’avais plus un goût d’alcool… Je fini pas passer une main sur ma joue douloureuse et la sensation me réveilla assez pour me motivé. Je sortis donc de ma chambre. Je me trainais à travers le vaisseau tel la loque que j’étais. Je n’avais même pas prit la peine de mettre des chaussures. Le froid du sol mordait mes pieds mais je m’en rendais à peine compte.

Je m’étais écroulé dans couloir avec ma bouteille. Celle-ci semblait d’ailleurs avoir une fuite vu qu’elle se vidait quand même super vite… Il me fallu un effort monumental pour me relever et me trainer à nouveau à travers le vaisseau. Je voulais rentrer. Je voulais la voir. Je voulais boire pour oublier…

Je ne savais même pas comment j’avais atterri devant sa porte mais je n’étais pas en état de réfléchir. Je frappais à la porte. Elle vint m’ouvrir. Je tenais à peine debout. Tout ce que je pouvais voir c’était elle, sa beauté. Malgré sa mine triste, ses cheveux légèrement en bataille. Je voulais être énervé contre elle. Contre le monde entier… J’en étais incapable. Je restais là à tituber devant elle sans entrer alors qu’elle venait de s’effacée en me disant d’entrer. Je sentais la bouteille me glisser des doigts très lentement… Et je m’en fichais… Je fini par réussir à faire un pas en avant et mon épaule rencontra le chambranle de la porte. Au moins j’avais un appui sur maintenant.

Pourquoi ? Hein… Tu voulais que je sache… ce que je leur ai fait, c’est ça ? Tu voulais que je souffre… pour ce que j’ai fais ? … Mais pourquoi… Pourquoi tu ne m’a rien… dit ? Et lui… sérieusement… lui…





Dernière édition par Geralt Deriv le Dim 5 Fév - 14:07, édité 1 fois
avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 1:15

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
J'avais peur pour lui, il semblait tellement enivré que s'était un miracle qu'il tienne encore debout et je ne comprenais pas pourquoi il se mettait dans un tel état. Je tendis même les mains vers lui, peut être pour l'aider à rentrer, pour éviter qu'il tombe ou bien juste pour le toucher je n'arrivais pas à me décidé, mais je finis par baisser mes mains en cours de route. Je sursautais quand la bouteille tomba au sol, heureusement sans se briser, mais je me baissais rapidement pour la ramasser et la mettre hors de sa portée alors qu'il ne semblait pas décider à rentrer dans la cabine. Je sentais ma gorge se serrer, son regard était tellement hanté par la tristesse que je ne comprenais pas. Au lieu d'entrer il s'appuya contre le chambranle de porte trouvant là un équilibre précaire, je ne le quittais pas des yeux alors qu'enfin il se mit à parler. Je fronçais un instant des sourcils avant de le regarder surprise, il pensait que j'avais coucher avec lui pour le faire payer, pour qu'il souffre. Je le fixais alors, mon ventre voulu se tordre un instant de l'espoir que tous ne soit qu'un gros malentendu, mais c'est alors qu'il continua, ces paroles me blessèrent autant qu'elles me mirent en colère. Instinctivement, je posais la main sur mon ventre encore totalement plat pour le moment, mais où je savais que la vie prenait forme petit à petit. Je n'ai jamais voulu te faire souffrir, c'est toi qui ... Avant que je ne puisse continuer, un bruit de porte qui s'ouvre me fit sursauter. Se n'était définitivement pas une conversation à avoir au milieu du couloir.

Je l'attrapais par le bras et le tirais à moi, un peu trop fort visiblement car il me tomba dans les bras. Pourquoi boire autant Géralt ? La porte s'était refermé et je le repoussais contre le mur, l'avoir contre moi était grisant, mais je me devais de garder la tête froide car je n'avais pas apprécier qu'il parle du bébé comme si j'étais la seule responsable. Et pour lui, comme tu le dis si bien, je ne suis pas la seule responsable je te signale. Je m'éloignais un peu la colère remontant soudain à la surface, j'avais besoin de sortir tous ce que j'avais ressentit ces derniers temps, j'avais besoin qu'il me soutienne et non pas qu'il arrive chez moi complètement ivre et me reprochant la présence d'un intrus dans mon utérus. Il est pas arrivé là tous seul tu sais, tu étais là aussi, il me semble que tu as plus que participer à ce qu'il arrive. Je soupirais, évidemment qu'il savait comment on faisait les bébés, aux dernières nouvelles il était médecin. Quoi que dans son état je n'étais plus sur de rien, je me demandais une fois encore comment il pouvait tenir debout alors qu'une fois encore il tangua. J'avais croisé les bras hésitant sur la marche à suivre, je voulais lui parler, mais là il était trop ivre pour que notre conversation soit cohérente, je m'approchais alors de lui, incapable de rester en colère quand je le voyais dans cet état. Allez vient. J'aurais pu le mettre dehors, s'était surement la chose la plus sage à faire, mais je ne pouvais pas alors le prenant par le bras, je tentais de l'emmener dans le canapé.



FIRST LOVE


Dernière édition par Skoll Managarm le Dim 5 Fév - 15:47, édité 1 fois
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 1:57


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Toutes les pensées se bousculaient en même temps dans mon esprit. Je n’arrivais pas à réfléchir. Je ne savais même pas si j’étais cohérent ou pas. Je voulait m’avancer vers elle pour poser mes mains sur son visage. La voir était une torture insupportable… J’avais du mal à déterminer la réalité si elle était là face à moi les bras croiser. Ou coller contre moi en train de gémir de plaisir… Je levais la main pour boire une gorgée de plus. Mais je ne découvris que ma main vide. Comment étais-je entré d’ailleurs ? Je regardais autour de moi, je n’étais plus à l’extérieur mais chez elle… J’essayais de me concentré sur ce qu’elle me disait mais la douleur lancinant traversant mon cerveau n’aidait pas. Je me rendais compte que j’avais la bouche pâteuse. Et pour couronner le tout, de ce que j’avais compris, elle m’accusait d’être responsable… Comme si j’avais décidé de la poussée dans les bras d’Ikarus… Je me frottais la tempe puis le crâne comme pour me gratter en secouant la tête.

C’est pas vrai, non ! Tu aurais pus évité…

Je pris ma tête entre mes mains et je tapais ma tempe avec la paume de ma main. La douleur me lançait. Je n’avais pas envie d’être ici. Je ne voulais pas m’imaginer un autre la toucher. Je ne voulais pas qu’elle puisse gémir sous les mains d’un autre. Je ne voulais pas voir ça. Pas penser à ça. Je ne me rendais même pas compte que les larmes gonflaient mes yeux. La seul chose que je vis lorsque je rouvrais les yeux, ce fus Skoll qui s’était rapprocher de moi et qui essayait de prendre mon bras. Je tombais à genoux et je passais mes bras autour de sa taille en posant ma tête contre son ventre. Je pleurais sans m’en rendre compte et je la serrais contre moi aussi maladroitement que possible.

J’aurais tout fais pour toi. Pour vous… Pourquoi tu es allé avec lui ? Il ne t’aime même pas !

J’enfouie mon visage dans son ventre en parlant. Je la voulais pour moi uniquement. Qu’un autre ait posé les mains sur elle me rendait fou. Je n’en pouvais plus de ne pas pouvoir être avec elle. Je n’en pouvais plus de la voir fuir à chaque fois que j’entrais dans une pièce. L’alcool m’avait au moins permit d’oublier ces derniers jours…





Dernière édition par Geralt Deriv le Dim 5 Fév - 14:07, édité 1 fois
avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 2:51

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Je ne pouvais pas rester indifférente face à la détresse qu'il montrait. La colère que j'aurais du ressentir s'évapora quand je compris qu'il était trop ivre pour comprendre quoi que se soit, pour tenir une conversation quelconque et que là, parler du bébé était impossible dans ces conditions. Je ne voulais qu'une chose, qu'il se calme, je voulais qu'il s'allonge et dorme quelques heures avant qu'enfin nous puissons discuter de la situation comme des adultes sans que l'alcool ne rentre en ligne de compte. C'est pourquoi quand il me dit une fois de plus que j'aurais pu éviter que ça arrive, je ne relevais pas un instant. Peut être avait-il pensé que comme la majorité des femmes du vaisseau je prenais la pilule, oui j'aurais pu, sauf que jamais je n'avais eut de raison de me protéger contre une éventuelle grossesse avant lui. Il s'agita soudain et je sentis mon coeur se serrer quand il commença à se frapper la tempe, je voulais l'en empêcher, je voulais le prendre dans mes bras et le rassurer, lui dire que tout irait bien, mais je me sentais totalement impuissante. Ces yeux était un abysse, jamais auparavant je ne l'avais vu avec tant de peine et de désespoir dans le regard et alors que j'avançais pour lui pour l'aider, il tomba soudain à genoux. Geralt ! J'avais eut peur qu'il se fasse mal, qu'il ne tombe inconscient, mais au lieu de ça, il se retrouva bientôt colle à moi, ces bras entourant ma taille et son visage coller contre mon ventre. Je fermais les yeux un instant alors que mes mains vinrent se perdre dans ces cheveux. Je sentis mon coeur se serrer un peu plus et mes yeux se remplir aussitôt de larmes quand je me rendis compte que lui même pleurais.

Ces paroles me firent l'effet d'une gifle, je rouvris les yeux, le souffle court alors que ces premiers mots résonnait sans fin dans ma tête. Je m'étais complètement fourvoyé depuis la seconde où dans l'ascenseur j'avais cru qu'il n'avait ça que pour m'avoir. J'avais tout compris de travers et si je lui avait laisser le bénéfice du doute, si je lui avait laisser le temps de me répondre au lieu de fuir alors peut être que nous n'en serions pas là aujourd'hui, non j'en était même sur, car le "vous" prenais soudain une tout autre forme, il parlait du bébé, de moi et du bébé. Je soufflais doucement pour tenter de garder le contrôle et ne pas m’effondrer  à mon tour alors que je sentais des sanglots se battre pour sortir de ma gorge. Je suis tellement désolée. M'excuser pour ne pas lui avoir fait confiance, voilà la seule chose dont j'étais capable de faire. Je resserrais mes bras autour de sa tête, ne voulant pas qu'il s'éloigne de moi alors que la deuxième partie de son discours me faisait me poser de nombreuse questions, auxquelles je le savait il ne pourrait pas répondre dans cet état.

Je pris alors une décision, si nous devions continuer cette conversation, Geralt devait être un peu plus sobre, car dans l'état dans lequel il était actuellement, je n'étais même pas sur qu'il se souvienne de cette conversation dans quelques minutes. Je passais ma main sur sa joue, l'effleurant doucement avant de le forcer à s'éloigner de moi, même si en faite je ne voulais qu'une chose, me lover contre lui. Géralt, Vient avec moi. Passant mes bras sous ces épaules je l'aidais à se remettre debout et je passais un de ces bras autour de mes épaules pour l'aider à se déplacer. Je ne connaissais qu'une méthode radicale pour remettre d'aplomb quelqu'un, pour lui éclaircir les idées, se n'était pas très agréable, mais je n'avais pas le choix. Les larmes continuaient à couler le long de mes joues, je sentais la culpabilité commencer à s'installer dans ma tête et j'espérais maintenant ne pas avoir fait trop de dégât. Je l'emmenais dans la salle de bain, sans hésiter je le fis entrer dans la douche et j'entrais avec lui, je ne voulais pas le lâcher. Posant ma tête au creux de son coup, je respirais profondément avant qu'une de mes mains n'ouvre à fond le robinet d'eau froide. Le jet glacé nous atteint aussitôt et je poussais un petit cri. L'eau imbiba nos vêtements, mais je ne bougeais pas, le laissant dégriser doucement et surement. Je restais coller contre lui, mes dents claquaient, je tremblais de partout, mais je refusais de m'éloigner de lui de nouveau. A bout d'un moment, la curiosité finit par l'emporter et je levais les yeux vers lui. Géralt qui ne m'aime pas ? Je ne comprenais pas cette partie de la discussion, il semblait me reprocher quelque chose, être complètement détruit plus par celle-ci que par ma fuite de l'ascenseur et je voulais réellement comprendre quel était ce problème qui l'avait fait boire jusqu'à ce point.



FIRST LOVE


Dernière édition par Skoll Managarm le Dim 5 Fév - 15:46, édité 1 fois
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 3:39


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Je cru l’entendre s’excuser… Ou alors je l’avais rêvé. J’aurais juré avoir sentit ses mains dans mes cheveux puis ses bras autour de ma tête. Mais je devais rêver puisque maintenant elle me repoussait. Je voulais luter, me blottir contre elle à nouveau et ne jamais la lâcher. J’en étais incapable. Elle me détruisait à petit feu… Ne comprenait-elle pas qu’elle était la seule à avoir un tel impacte sur moi ? Pourquoi avait-il fallut que je la rencontre et qu’elle réussisse à me toucher à ce point là ? Je laissais mes bras retomber le long de mon corps. Impuissant. Ridicule. Elle ne voulait de toute évidence pas de moi puisqu’elle s’était tournée vers Ikarus…

Le froid mordit mon visage et eut au moins pour effet de réveiller un minimum mon esprit. Je mis un moment avant de me rendre compte que c’était de l’eau et que je ne pouvais pas juste arrêter la morsure du froid en bougeant la tête. J’abandonnais. A quoi bon ? Je n’étais de toute façon pas en état de luter contre quoi que ce soit. Je mis un moment à me rendre compte que Skoll se trouvais en face de moi, tremblant comme une feuille morte a cause de l’eau glacé qui nous tombait dessus trempait nos vêtements. Instinctivement j’entourais son corps de mes bras, comme si j’espérais vraiment que pouvoir la tenir au chaud. Je ne pouvais pas l’avoir certes. Mais je ne voulais pas qu’elle tombe malade à cause de moi. Après un silence qui me semblait être une éternité, je baissais la tête pour la regarder. Qu’es que j’étais en train de m’imaginer avec mon cerveau qui se dégrisait petit à petit ? Elle ne voulait pas de moi, c’était lui qu’elle était aller voir… Alors pourquoi prenait-elle la peine de rester dans la douche avec moi le temps que je dessoule ? Probablement pour m’empêcher de me casser la figure tout seul comme un grand…

Ikarus… Il dit que tu es un des plus mauvais coup qu’il se soit fait…

Non, je ne voulais pas dégriser. Je voulais oublier, retrouver ma bouteille d’alcool. Boire jusqu’à en oublier mon propre prénom. Skoll ne voulait pas de moi et j’étais incapable d’essayer de la convaincre qu’il ne la traiterait jamais comme je voulais la traiter moi… Je commençais à être beaucoup trop sobre à mon goût. Je remontais une main pour la poser maladroitement sur sa joue. J’avais le regard vitreux et je ne voulais pas espérer alors que tout était perdu…

Tu va encore me laisser ?





Dernière édition par Geralt Deriv le Dim 5 Fév - 14:07, édité 1 fois
avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 10:54

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Le froid en devenait presque douloureux alors que l'eau continuait à couler, mais il semblait se reprendre, il semblait réagir alors je ne bougeais et je supportais la morsure du froid comme pour effacer ce que moi j'avais fait. J'étais restée collée à lui, essayant ainsi de me réchauffer un minimum et je poussais un petit soupir quand ces bras se refermèrent contre moi, depuis presque un mois je vivais un enfer, je me sentais étouffer, me perdre totalement et là dans ces bras soudain j'étais à la maison. Je me devais de réparer ma bêtise, je me devais de le réconforter et peut être alors nous pourrions construire quelque chose de bien tout les deux. D'abord pourtant je devais régler une question, qui pensait-il ne m'aimait pas, pourquoi semblait-il persuadé que je m'était joué de lui et que je l'avais abandonné. Bon d'accord je l'avais abandonné mais pas pour la raison qu'il semblait croire. Sa voix éclaircit la situation et je ne sus pas si je devais rire ou pleurer. Ikarus, cet homme m'avait séduite un soir, effectivement nous avions couché ensemble, mais se ne fut pas un bon moment et ... je poussais un soupir, posant ma tête contre la sienne, osant à peine imaginer le tourment qui pouvait l'habiter alors que de toute évidence, il était persuadé que je l'avait abandonné car j'aimais Ikarus et que le bébé. Non je ne voulais même pas aller au dela de cette pensée, je ne voulais pas m'imaginer toute ma vie dans les bras d'un homme qui préférait son plaisir à celui de sa partenaire. Je fermais les yeux, posant mon front contre sa joue et décidais alors d'éclaircir les choses. Il y a six mois je revenais d'une mission difficile, j'avais perdu des hommes et je suis aller boire.. Ikarus était là et nous avons passé la nuit ensemble, mais je ne l'ai pas revu depuis. Ma voix était tremblante à cause du froid et de mes dents qui claquaient, Ikarus avait été une mauvaise décision, une de plus dans ma vie, mais jamais je ne voudrais passer ma vie avec lui.

Sa main remonta sur ma joue et elle me sembla brûlante pourtant j'appuyais ma joue dessus et quand sa voix s’éleva de nouveau je sentis mon menton trembler, mais pas à cause du froid cette fois. Je levais les yeux vers lui, ils étaient encore embrumer par l'alcool, mais ils étaient plus clair, plus présent et aussi je pouvais y lire la peine. Je voulais effacer tout cela de ces yeux, je voulais lui rendre le sourire et cette petite lueur dans son regard qui le rendait unique. Je savais aussi que pour ça je devais me livrer, lui l'avait fait à de nombreuse reprise alors que moi je n'avais fait que prendre ces marques d'affection. J'ai eut peur... Je ne savais pas réellement comment commencer, je n'étais pas la meilleure quand il s'agissait de parler de ces sentiments, je ne l'avais jamais fait et là je savais qu'il était vital que je trouve les bons mots. Je n'avais jamais vécu un tel moment avant toi et j'ai eut peur que ce ne soit qu'un rêve, que soudain tous me soit enlever et ... Des larmes se mirent à couler sur mes joues, elles se mêlaient à l'eau glacée et disparaissaient comme elles étaient arrivées. J'ai mal interprétée tes paroles car je n'arrivais pas à croire que quelqu'un puisse m'aimer ainsi alors que ... je ne le méritais pas. Comment pouvait-on aimer une femme qui avait tuer un homme de sang froid, comment pouvait-il encore me regarder en sachant ce que j'avais fait, voilà le nœud du problème, je ne me sentais pas digne d'être aimer. Géralt, jje suis enceinte, de ton bébé et ... Je ne savais pas comment il avait apprit pour le bébé, mais il savait en arrivant et il pensait qu'il était celui d'un autre, mais maintenant que j'en arrivais à la partie la plus personnel, je bloquais un peu, je voulais trouver les bons mots pour qu'il comprenne que je ne voulais que lui. Je ne veux personne d'autre que toi, je ... je t'aime J'avais presque murmurer ces derniers mots, pas sur qu'il veuille les entendre après tout ce que j'avais fait, mais là vérité était là, je l'aimais et ceci depuis longtemps. J'avais juste tout fait pour éviter de me le dire, j'avais tout refoulé. Je le fixais maintenant, attendant sa réaction en tremblant de froid, mes dents s'était remis à claquer et mes lèvres étaient en train de bleuir doucement, mais je refusais de m'éloigner de lui.



FIRST LOVE


Dernière édition par Skoll Managarm le Dim 5 Fév - 15:44, édité 1 fois
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 14:06


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

J’avais beau vouloir ne pas dégriser, on ne me laissait pas le choix. Au moins, je n’avais pas mon père en face de moi pour me faire la morale sur tout ce que j’avais maintenant grâce à lui… Non, en face de moi, je n’avais qu’un rêve. Une chimère. La seule personne que je ne pourrais pas obtenir. Pourtant le froid me faisait réaliser qu’elle était bien là en face de moi. Je le réalisais et j’entendais ses paroles mais j’avais du mal à comprendre leur sens. Beaucoup trop de mots ensemble… Puis je lui avais demandé si elle allait encore m’abandonner… J’avais à peine survécu la première fois, je boirais probablement jusqu’à me tuer si elle ne voulait pas de moi. Je ne manquerais à personne…

Mon cerveau enregistrait plus ou moins ses paroles mais elle ne faisait pas vraiment de sens pour le moment. La pièce n’était pas encore tomber. Les seules paroles que je pus réellement comprendre tout de suite me fit l’effet d’une claque. Ce qui n’arrangeait pas vraiment mon mal de crâne mais je m’en fichais bien. Je la regardais surprit. Tout à coup j’eus l’impression que la douche tanguait autour de nous et je restais là à la fixée. Le bébé n’était pas d’Ikarus. Il était de… de moi… Quand j’avais vu son dossier, j’avais été surprit puis j’avais espéré et Ikarus avait tout détruit en critiquant totalement la jeune femme. Je me sentais nul. Si j’avais regarder les dates j’aurais probablement eut moins de doute, je n’aurais pas eut à attendre aussi longtemps pour savoir… La suite de ses paroles me percuta et me fit l’effet d’une seconde gifle. Puis se fut ce qu’elle m’avait dit juste avant qui prenait sens. Elle avait cru que je n’avais couché avec elle que pour avoir couché avec elle. Je passais mes bras autour d’elle pour la serrer contre moi. Skoll tremblait de froid à cause de moi. Je fis basculer la température pour réchauffer l’eau. Lentement mais surement. Je voulais pas non plus créé un choque thermique et faire pire que mieux en voulait la réchauffer. Je posais ensuite ma tête contre son épaule.

Je parlais de toi… C’est toi que j’ai attendu. T’avoir dans mes bras… Personne que toi…

Je ne pouvais pas la blâmer d’avoir mal compris ce que je disais. Je n’étais pas douer pour parler de mes sentiment, j’avais été maladroit, nul. Je comprenais qu’elle n’ait pas eut envie de me voir durant ce dernier mois… Je resserrais mon étreinte sur elle par peur que tout ceci n’existe pas réellement.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 14:49

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Je n'étais pas certaine qu'il comprenne réellement ce que j'étais en train de dire, il devait probablement être encore trop ivre pour faire toute les connexions, mais je devais le dire, je voulais pouvoir mettre des mots sur ce que j'avais ressentit, sur ce que je ressentait encore maintenant et que je savais ne s'éteindrait pas comme ça. Il ne réagit pas tellement quand je parlais d'Ikarus et je sentis mon ventre se tordre, il ne me croyait pas, ou bien, il n'arrivait pas à se décider, je n'étais pas trop sur de moi, mais je refusais de nouveau de prendre des décisions trop hâtive, cela avait faillit nous détruire tous les deux. J'avais enchaîné sur le bébé, là j'obtins enfin une réaction, la surprise, ces yeux s'agrandirent alors qu'il percutait enfin que non je n'étais pas enceinte d'un autre homme mais bien de lui. J'aurais pu me taire, m'arrêter là et ne pas aller au bout des choses, je ne voulais pas, je voulais qu'il sache que je ne pouvais envisager de vivre sans lui, que ce mois avait été le pire de ma vie et que je me sentais revivre alors qu'il était là face à moi, les mots sortirent de ma bouche et il sembla sonné, il sembla enfin comprendre alors que son regard s'illumina. Je me retrouvais tout contre son corps, passant mes bras autour de son cou, je respirais enfin, le coeur plus léger, je ne savais pas s'il me pardonnerait, s'il voudrait rester avec moi, mais je me sentais mieux. Je sentis l'eau se réchauffer très légèrement et je fus prise de frissons qui s'apaisèrent quand il posa sa tête contre mon épaule et qu'il me serra encore un peu plus contre lui.

Mon coeur bondit quand il m'expliqua ce qu'il avait voulu dire ce jour là, j'avais eut tout faux, il s'était montré honnête des le début, j'étais celle qu'il avait choisit et j'avais faillit passé à côté de tout ça, juste parce que je m'étais caché derrière mes peurs. Je sentis ma gorge se serrer, mais les larmes s'étaient tarit, car maintenant l'espoir faisait vibrer tout mon être, je pris doucement son visage entre mes mains, je le regardais tendrement dans les yeux avec un petit sourire. Je suis tellement désolée. Je m'excusais une nouvelle fois, ma main caressa sa joue. L'eau s'était réchauffé, pourtant, je tremblais toujours de froid, mes habits étaient trempé et imprégnés d'eau froide, il aurait surement fallut que l'on sorte de la douche, que l'on se sèche pour réellement pouvoir se réchauffer, mais je ne voulais pas bouger maintenant. En faite je savais ce que je voulais faire là tout de suite maintenant, mais j'hésitais, pas de savoir si j'en avais envie ou pas, non. La question était est ce que lui en avait envie, alors je pris mon courage à deux mains, je devais me montrer forte et ne plus me cacher. Lentement, mes lèvres s'approchèrent de lui, je l'observais cherchant à voir s'il allait me repousser où non, jusqu'au bout je lui laisse la possibilité de ne pas laisser mes lèvres se poser sur les siennes. La sensation était fabuleuse, mes lèvres effleurant les siennes dans un baiser doux, tendre et peut être un peu hésitant aussi alors que par ce geste il comprendrait que non je ne le repousserais plus, parce que je lui appartenait depuis très longtemps déjà.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 17:53


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

L’alcool se dissipait petit à petit et la situation prenait une dimension bien plus réelle. Je me sentais de plus en plus pâteux. J’avais déjà été bourré mais jamais je n’avais passé quatre jours à boire ainsi. Elle venait même probablement de me sauver la vie en me réveillant. Mais maintenant je me rendais compte qu’elle était sous l’eau avec moi. Et si le froid m’aidait à me réveiller, ce n’était pas forcément la meilleure chose pour elle. L’eau se réchauffait donc petit à petit et je la blottie tout contre moi. J’avais encore un peu l’impression de rêver quand elle prit mon visage dans ses mains pour me regarder et s’excuser. Elle était belle. Même les cheveux en bataille complétement tremper. Tout le temps.

Je la voyais se rapprocher. Je pouvais sentir ses lèvres effleurer les miennes et mes bras se resserraient un peu plus autour de sa taille. Je voulais ce baiser autant qu’elle. Je voulais pouvoir profiter de sa présence. Mon corps en décida autrement. Je lâchais sa taille pour m’éloigner d’elle d’un pas. J’eus à peine le temps de me pencher pour l’éviter et vomir. Je commençais à regretter d’avoir autant bu. Je pouvais maintenant constater à quel point j’avais bu puisque que tout ce que je ressortais ne contenait absolument aucun aliment solide… J’étais vraiment une loque, plier en deux en train de vomir aux pieds de la fille que j’aimais… Mon estime de moi même baissait encore un peu plus. Il me fallu un moment avant d’être sûr que plus rien ne ressortirait. Je passais une main sur mon visage en m’appuyant contre le mur de la douche. Je n’osais même pas relever la tête pour la regarder…

Désolé…



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 18:30

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
J'avais le coeur battant alors que ces lèvres effleuraient les miennes et même son haleine alourdit par l'alcool n'arrivait pas à éclipser les sensations que j'éprouvais à être de nouveau dans ces bras, à sentir ces bras se resserrer autour de moi et ... Soudain il me repoussa et je sentis mon coeur se briser une nouvelle fois, mes yeux se remplirent d'eau et je crus alors que tout était finis. Il ne voulait plus de moi, après tout je le comprenais, je lui avait fait du mal et il ne voulait surement pas recommencer à... mes idées noires furent soudain interrompus quand dans un haut de coeur il se retourna pour vomir tout l'alcool que contenait encore son estomac. Je reculais légèrement, quittant le jet d'eau tiède pour ne pas être éclabousser. Je sentis un petit sourire naître sur mon visage alors que le vomit disparaissait avec l'eau. Les vêtement humides était froid et désagréable, alors pendant qu'il vomissait et ne voulant surement pas avoir une spectatrice, je me débarrassais de mon pull et de mon pantalon, je restait en débardeur et en culotte, je n'allais pas me promener nue et mes habits sec se trouvait dans ma petite chambre. Je m'attachais rapidement les cheveux et revint vers Geralt qui semblait avoir cessé de vomir, il était appuyé contre le mur de la douche, le visage baissé, je me mordillais la lèvre alors qu'il s'excusait d'avoir vomit. Je me rapprochais de lui, passais mes bras autour de son cou et déposait un baiser sur son épaule. Ne t'excuse pas Géralt, mieux valait pour toi que tout sorte. Je lui souris doucement, il semblait aller mieux, il était pale, mais ces yeux n'étaient plus vitreux comme ils avaient put être à son arrivée. J'étais soulagée de voir que l'on avait évité le pire et je me serrais dans ces bras en soupirant.

Nous n'allions tout de même pas passer la nuit dans la douche, même si l'eau s'était tiédit, il faisait froid et ma peau était couverte de chair de poule, je coupais alors l'eau et me tournais vers lui. Il faut enlever tes habits Je pris alors son t-shirt par le bas, le faisant glisser pour qu'il puisse le faire passer par dessus de sa tête. Faire ces gestes me ramenait à un mois plus tôt quand nous avions fait l'amour dans l'ascenseur, si je restais sage, mes yeux se promenaient sur son corps, appréciant ce qui se présentait à moi alors que je defesait la ceinture de son pantalon qui glissa le long de ces cuisses, le laissant en caleçon juste face à moi, je me sentis rougir, mais trouvant aussi de le voir à moitié nu très excitant. Je m'éclaircis la gorge, se n'était pas le moment de laisser mes hormones prendre le dessus. Je lui pris la main, quittant la douche et l'amas d'habit tremper et le conduisit vers l'évier, j'en sortis une brosse à dent neuve et la lui tendit. Tu te sentiras mieux après. Vomir de l'alcool était dans mes souvenirs très désagréable et la sensation dans la bouche après encore pire alors, d'expérience, un bon brossage de dent faisait beaucoup de bien. Je lui laissais la place, mais au lieu de m'éloigner, je me plaçais dans son dos, passait mes mains autour de lui pour les poser sur son ventre, je laissais mes doigts courir le long de ventre, la tête poser entre ces omoplates, je l'embrassais de temps en temps en attendant qu'il ai finit de se rafraîchir.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Dim 5 Fév - 23:19


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

L’eau coulait le long de mon visage alors que j’étais toujours plié en deux. Je continuais de passer ma main sur mon visage pour essayer de finir de me réveiller et rincer mon visage, effaçant les traces de ce que je venais de vomir. Je me redressais lorsque Skoll passa ses bras autour de mon cou. Instinctivement je passais à nouveau mes bras autour de sa taille pour la serrer contre moi. Je déposais un baiser sur son front en silence. Encore un peu déphasé, je ne me rendit pas compte du temps qui passait et finalement, j’atteignis un vide cérébral. Je laissais totalement Skoll faire lorsqu’elle me retira mes vêtements. Ce ne fut qu’en étant saisit par le froid en sortant de la douche. Un frisson de chaire de poule parcourut et la nouvelle morsure du froid me fit l’effet d’un coup de fouet. Je pris une grande inspiration et je le remerciais lorsqu’elle me donnait la brosse à dent. Ce n’était pas forcément une mauvaise idée, j’avais totalement négligé mon hygiène depuis plusieurs jours. Je pris donc place pour me brosser les dents. J’eus un petit temps de pause lorsque je la sentis se coller contre mon dos. Un petit sentiment de bien naitre naquit en moi. Jamais personne ne s’était comporté ainsi avec moi et je n’y avais jamais trouvé d’intérêt. Maintenant que je découvrais cela avec elle, j’avais l’impression de ne jamais pouvoir m’en passer. Je posais ma main libre sur une des siennes poser sur mon ventre pour la caresser. Je lâchais un petit soupire avant de finir de me brosser les dents. Ouvrant l’eau je me passais une dernière fois de l’eau glacer sur le visage et me rincer la bouche. Je me tournais pour la reprendre dans mes bras et déposer un nouveau baiser sur son front. Je posais ensuite ma main sur sa joue et sans attendre plus je déposais un bref baiser sur ses lèvres.

Tu aurais une serviette ?



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 0:00

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Je n'avais pas envie de m'éloigner de lui, j'aurais pu rester un peu plus loin pour lui laisser le temps de se laver les dents, mais j'avais vécu de telle montagne russe dans mes émotions depuis qu'il était arriver que je ressentais le besoin d'un instant de tendresse. Je fermais les yeux et caressait doucement sa peau, un sourire naquit sur mes lèvres quand sa main se posa sur la mienne, nos doigts s'effleurant doucement et je me rendis compte que voilà comment les choses auraient pu être depuis un mois, des moments doux et tendre juste lui et moi et une fois je plus je sentis mon ventre se serrer un peu. Quelques minutes plus tard il se tourna vers moi, il me prit dans mes bras et déposa un baiser sur mon front avant de m'embrasser doucement sur les lèvres. Je fermais les yeux en savourant la sensation de ces lèvres sur les miennes. Le baiser fut bref, mais je soupirais doucement sentant un bien être qui m'avait échapper depuis des semaines. Bien sur Je fouillais dans un placard et lui tendit la serviette. Il semblait aller mieux, mais je pouvais lire la fatigue dans son regard. Je vais te chercher des vêtements sec, attend moi. Je l'embrassais une nouvelle fois avant de quitter rapidement la salle de bain, je passais déjà par ma chambre, me changeait rapidement et savourait la sensation des vêtements secs sur ma peau. Je passais ensuite par la chambre d'Hati, je lui piquais tout ce qu'il fallait pour que Geralt puisse être à l'aise. Je retournais rapidement dans la salle de bain, frappais légèrement avant d'entrer. Tiens, ça risque d'être un peu grand, mais, tu seras au sec. Je déposais les vêtements et ressortit alors pour lui laisser de l'intimité.

Je retournais dans le salon, je soupirais alors et frissonnais, j'avais du mal à me réchauffer et la douche froide n'avait pas arranger les choses. Je me dirigeais alors vers la cafetière et fit couler deux tasses de café que j'emmenais sur la table basse devant le canapé, je m'installais tout juste dessus quand la porte de la salle de bain s'ouvrit et j'eus un petit sourire. Viens, j'ai préparer un café En faite je tenais la tasse entre mes deux mains profitant de la chaleur qui se diffusait de la tasse pour tenter de trouver un peu de chaleur. Quand il s'installa sur le canapé l'envie de me lover dans ces bras se fit très forte, pourtant, je ne fis rien sur le moment, je restais immobile, car même si je savais qu'il m'aimait et que nous avions tout les deux envies d'être ensemble, il n'avait pas réellement réagit quand j'avais parler du bébé. J'avais besoin de savoir s'il serait avec moi ou pas, j'avais besoin de me sentir rassurer car soudain, la tension qui m'avait habiter depuis quatre jours réaparus. Je le laissais boire le café à petite gorgée avant de me lancer. Géralt ? J'attirais son attention et lui sourit, mais il devait bien sentir que j'étais soudain nerveuse. Je sais que tu n'as pas eut beaucoup de temps pour ...digérer la nouvelle, mais ... pour le bébé ? Je ne savais pas réellement où je voulais en venir, mais j'avais besoin qu'il me prenne dans ces bras, qu'il me dise que tout irait bien et que c'est ensemble que nous ferions face à la nouvelle car même si j'avais accepter l'idée que dans quelques mois je donnerais naissance à un bébé, je n'en était pas moins terrifier par tout cet inconnu.



FIRST LOVE


Dernière édition par Skoll Managarm le Lun 6 Fév - 8:30, édité 1 fois
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 2:06


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Je la remerciais en prenant la serviette et je restais la une seconde à la regarder sortir alors qu’elle me demandait de l’attendre. Je restais immobile quelques secondes de plus avant de percuter que je pouvais me sécher en l’attendant. Je m’appliquais donc en frottant mes cheveux puis le restes de mon corps. Je n’attendis pas bien longtemps avant que Skoll revienne avec des vêtements. A nouveau je la remerciais en l’embrassant au passage puis je me débarrassais de mon caleçon qui rejoignit la pile de vêtement dans la douche. J’achevais de me sécher avant d’enfiler ce que Skoll m’avait apporté. Effectivement, je flottais. Mais vu le style, ça devait appartenir à Hati. Nous seulement nous ne faisons pas la même taille mais en plus ma carrure n’avais rien a voir avec la sienne… Par reflexe je touchais mon nez en pensant au frère que je n’avais pas encore vu. Mais je ne savais même pas quelle heure il était. Et puis je ne préférais pas le croiser… Je préférais sortir de la salle de bain pour la rejoindre elle. Je ne me fis pas prier pour la rejoindre lorsqu’elle me le demanda. Je m’en voulais un peu qu’elle soit venue sous l’eau glacée avec moi. Je m’installais donc prêt d’elle, encore trop loin à mon goût… Je me contentais pourtant de prendre la tasse de café qu’elle m’avait proposée et silencieusement je laissais le liquide brûler ma gorge à chaque gorgée.

Mon regard se posa sur elle lorsqu’elle m’interpella et je pus voir le doute au fond de ses yeux alors qu’elle essayait de me poser une nouvelle question. Je ne comprit pas tout de suite et il me fallu le temps pour faire le calcule. Temps qui devait probablement lui sembler interminable… Je fini par poser ma tasse sur la table puis la sienne et je me penchais vers elle pour passer un bras autour de sa taille pour la tirer vers moi. Je passais ses jambes au dessus des mienne et je la pris contre moi en posant ma tête contre la sienne. Sans réfléchir je passais ma main, réchauffée par la tasse, sous ses vêtements pour la poser sur son ventre. Une vie se développait là et j’avais participé à sa création. Contrairement à ce qu’on aurait pût croire, je n’étais pas effrayé par ce fait. Je n’avais pas peur de ce qui allait se passer. J’avais plus peur de me faire a nouveau casser le nez que de savoir que j’allais être père. Je déposais un baiser sur sa tempe et je restais un moment le visage coller contre ses cheveux avant de lui murmuré, pas sûr qu’elle entendrait.

J’avais espéré qu’il soit de moi avant… avant Ikarus…



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 9:15

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
J'aimais Géralt, s'était maintenant un fait indéniable, je ne me voyais pas vivre sans lui, je m'étais au moins rendu compte de ça, sa présence m'apaisais et me faisais me sentir complète. Nous étions assis en silence en train de boire du café, ce qui m'aida à me réchauffer et soudain le mois qui venait de s'écouler, fut comme gommer. Seulement, une dernière question me taraudait, nous n'étions pas seulement nous deux, un petit être grandissait dans mon ventre et je ne comptais pas avorter, j'en aurais été parfaitement incapable même si l'idée m'avait effleuré. Alors j'avais posé la question, son regard s'était posé sur moi, mais il lui fallut quelques secondes pour réagir. Je savais qu'il devait peut être peser le pour et le contre, qu'il devait digérer la question, mais l'attente me donna des palpitations et je sentis mes épaules se tendre alors que le temps passait. Heureusement, il finit par bouger, prenant ma tasse des mains et poser la sienne sur la petite table, je le laissais faire, l'observant tentant de savoir ce qu'il allait pouvoir répondre, mais se furent ces gestes qui me donnèrent la réponse à ma question, m'attirant à lui j'eus un petit sourire quand je sentis sa main sur poser sur mon ventre. Il était le premier à le toucher ainsi, avec cette lueur dans le regard, avec tendresse en sachant que même si pour le moment s'était invisible, un bébé se developpait doucement sous ces doigts. Je fermais les yeux en sentant ces lèvres sur ma tempe et je profitais du calin, je me détendais pour la première fois depuis tellement longtemps que je sentis soudain la fatigue me peser sur les épaules, mais je n'aurais bouger pour rien au monde.

Sa voix s'éleva, tellement doucement qu'un instant je crus avoir rêver, mais les mots flottèrent jusqu'à moi et j'eus un petit sourire. J'avais cru qu'il aurait peur, mais de nous deux il était le plus serrein sur la question, moi qui l'avait imaginer paniquer à l'idée de devenir père, je m'étais lourdement trompé. Ces mots me touchèrent tellement que je sentis des larmes de joie me monter aux yeux, la tension avait complètement disparus, je posais ma main sur sa joue la caressant doucement avec mon pouce. Je relevais la tête, lui souriant et pleurant en même temps ce qui devait faire un mélange assez étrange, mais je m'étais sentis tellement mal ces derniers temps. C'est ton bébé, le notre Je posais mon autre main sur la sienne avant de capturer ces lèvres pour un baiser doux et tendre. Les sensations que j'avais déjà ressentit quand il m'avait embrasser un mois plus tôt se réveillèrent, j'étais tellement bien dans ces bras que je n'avais plus jamais envie de les quitter. Nos lèvres se séparèrent, je lui souris tendrement, caressant ces lèvres lentement. Je t'aime. Je lui avais déjà dit plus tôt, dans la douche alors que je l'aidais à dégriser, je n'étais même pas sur qu'il m'ai vraiment entendu à ce moment là. J'avais eut besoin de lui redire, alors qu'il était cette fois dans de meilleures conditions.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 14:39


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Ma main resta poser sur son ventre sans bouger. Comme si c’était sa place et qu’elle n’avait attendu que l’occasion pour se poser là. Avec ce simple geste je la sentis se détendre contre moi. Comme elle avait mal compris mes paroles, elle devait s’être imaginer le pire. Que je ne veuille pas en entendre parler ou que je la force à faire quelque chose qu’elle n’aurait pas eut envie de faire… A cette pensée, je resserrais mon étreinte sur elle. Je ne m’étais jamais imaginé devenir père. Pas un seul instant de ma vie. Et en lisant ces mots, j’avais espéré. J’avais voulu. Je découvrais à quel point je ne changerais cette situation pour rien au monde. Je baissais le regard pour le poser sur son visage. Je fus un peu surprit de la voir pleurer mais je ne vis pas de réelle tristesse au fond de ses yeux. Plutôt comme une impression de soulagement et de joie. Ses paroles me frappèrent. J’allais être père. N’importe quel autre personne m’aurait dit ça, j’aurais prit peur. N’importe qui m’aurait dit que ce jour arriverait, je lui aurais ris au nez. Mais pas lorsque c’était elle qui me le disait. Etrangement, j’étais heureux de l’apprendre.

Je remontais ma main de son dos pour la poser à l’arrière de sa tête après notre baiser. Appréciant la sensation de sa peau sur mes lèvres je fini par afficher un léger sourire lorsqu’elle m’annonça qu’elle m’aimait. Ça aussi ça ne me faisait pas peur venant d’elle. Au contraire, j’étais satisfait. Je n’aurais jamais pût m’imaginer dans une tel situation tant obtenir son affection semblait impossible. Mais je n’avais plus aucun doute à avoir et je déposais un baiser sur son front avant de poser ma tête contre son cou. Je restais un instant immobile en caressant son ventre avec de petits mouvements du pouce. Il me fallu un moment pour me redresser déposant un baiser dans son cou, je cherchais au passage à savoir l’heure qu’il était. Je fini par poser mon regard sur Skoll.

Désolé, je t’empêche de dormir. Tu devrais te reposée, tu as l’air fatiguée.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 20:34

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Qui aurait pu penser quelques heures avant que nous nous sentirions à cet instant si apaiser, pas moi. Je vivais avec l'impression qu'un grouffre s'était créer au creux de mon coeur et là dans que j'étais lover dans ces bras, alors que Géralt caressait doucement mon ventre et je fermais les yeux, profitant de ce moment de calme, le souffle de Geralt dans mon cou me chatouillant légèrement, je posais ma tête contre la sienne. Le temps s'écoula tranquillement et j'eus même l'impression de mettre assoupis un peu quand il se redressa, je souris quand ces lèvres se posèrent sur mon cou et je rouvris les yeux pour le regarder avec tendresse. Je souris doucement quand il s'excusa de m'empêcher de dormir, soulignant que j'avais l'air fatiguée. Je savais que j'avais d'horrible cernes sous les yeux, Hati m'en parlait chaque matin quand il les voyait se prononcer un peu plus et qu'il s'inquiétait pour ma santé. J'observais un instant les traits de l'homme en face de moi, pendant un mois j'avais tout fait pour ne pas laisser mon regard se poser sur lui, je me disais que si je l'avais fait alors peut être que je me serais rendu compte plus tôt que quelque chose clochait. Car outre l'alcool qui avait coulé à flot ces derniers jours, je pouvais voir que ces yeux étaient aussi cernés que les miens. J'ai comme l'impression que je ne suis pas la seule qui aurait quelques heures de sommeil à rattraper aussi. Je posais ma main sur sa joue et passais doucement un doigt sous son oeil pour appuyer mes dires.

L'idée d'aller me coucher était plaisante, le poids de ces dernières semaines s'étaient envolés et maintenant que je savais qu'il ne comptait pas m'abandonner avec le bébé, mais que nous formerions une famille, je sentis que le sommeil voulait me gagner. Pourtant, je savais que si je me couchais seule, que si je le laissais quitter cet appartement, alors je serais incapable de trouver le sommeil. Je savais qu'il ne changerais pas d'avis, mais s'il s'éloignait de moi j'avais peur que soudain tout ce qui venait de se passer ne soit en faite qu'un doux rêve. Je me mordillais un instant la lèvre en réfléchissant, mais la solution était tellement simple que je finis par sourire doucement. Dors avec moi cette nuit, je ne veux pas que tu repartes. L'idée qu'il partage mon lit était excitante, être dans ces bras, sentir sa peau contre la mienne dans toute autre circonstance, m'aurais donné envie de plus, pourtant ce soir nous étions tout les deux dans de trop mauvais état pour que ma proposition soit autre chose. Sans le quitter des yeux, je me levais du canapé, prenant sa main pour le tirer et qu'il me rejoigne, Sans cesser de le quitter des yeux, je l'entrainais vers ma chambre, je ne lui laissais finalement pas vraiment le choix, car je refusais qu'il franchise ma porte d'entrée pour rentrer chez lui.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Lun 6 Fév - 23:32


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

J’affichais un petit sourire à sa réponse et lorsqu’elle posa sa main sur ma joue, son pouce sur une de mes cernes. Effectivement je n’avais pas eut un très bon sommeil ces derniers temps. J’avais essayé de comprendre ce qui s’était passé entre nous, mais en vain. Pas vraiment aidé par toutes les fois où elle était partie alors que j’arrivais. Puis l’alcool… J’avais dormi… Ou plutôt j’avais sombré dans l’inconscient à chaque fois. Pas vraiment le meilleur sommeil réparateur qu’on pouvait connaître… Probablement une preuve de l’influence qu’elle pouvait avoir sur moi, je ne m’étais jamais mis dans un tel état pour une femme. Je me contentais du silence avec un léger sourire en la regardant. Mais je ne voulais pas être celui qui l’empêcherait de dormir, spécialement maintenant qu’elle était enceinte, elle devait se reposer. Prendre des forces pour la suite. Je n’avais pourtant pas spécialement hâte de retourner dans mes quartiers. Si j’étais arrivé en si mauvais état ici, je n’osais même pas imaginer le bordel que j’avais pût mettre là-bas. Et finalement, elle régla la question pour moi en me demandant de rester dormir ici cette nuit. Je la regardais se levée et je me levais à sa suite pour me laisser conduire vers sa chambre. Je la suivis sans un mot, j’étais de toute façon trop épuiser pour protester et l’idée de la laisser ne m’avait même pas traversé l’esprit.

Je me glissais sous la couverture de son lit sans une seule pensée malsaine avant de la prendre dans mes bras. Son dos reposait contre mon torse, j’avais glissé mon bras sous son cou pour la tenir contre moi. Et comme un peu plus tôt, ma main revint se glisser sous les couches de tissus pour se poser sur son ventre que je caressais sans même m’en rendre compte. J’enfouis mon visage sans ses cheveux et je restais un moment à simplement profiter de cet instant. Je déposais un baiser dans son cou avant de lui murmurer légèrement.

Skoll… Moi aussi... Je t’aime.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mar 7 Fév - 0:18

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Il ne chercha pas une seule seconde à me contredire quand je lui dit qu'il allait rester avec moi. Je l’entraînais dans ma chambre sans un mot, un autre jour, un autre soir nous aurions surement fait l'amour, là je n'avais qu'une envie, me lover dans ces bras. Je m'allongeais à ces côtés et sans attendre il me prit dans ces bras je sentais la chaleur irradié dans mon dos, une douce chaleur que celle de dormir à ces côtés. Sa main retrouva mon ventre, se posant dessus et caressant doucement ma peau et je sentis mon sourire s’agrandir alors que soudain je n'avais plus peur pour le bébé, car je ne serais pas seule, durant les prochains mois il serait à mes côtés pour me soutenir. Je sentais de nouveau son souffle dans mon cou et je me sentais déjà presque m'endormir, mais c'est alors que sa voix s'éleva, douce, hésitante et mon coeur explosa d'un sentiment que j'eus du mal à définir. Il me mit à battre à tout rompre alors qu'il me dit je t'aime pour la première fois. Mon sourire revint instantanément sur mes lèvres et je bougeais mon bras en arrière pour la poser sur son coup, tournant le haut de mon corps vers lui, je le regardais intensément. L'instant était parfait et je saisis ces lèvres pour un baiser qui je l'espérais lui montrerais combien ces mots m'avaient touché. La gorge serrée j'aurais d'ailleurs eut du mal à trouver les mots pour lui expliquer ce que je pouvais ressentir à cet instant tant s'était fort.

Nous nous étions rapidement endormis après ce baiser, manquant tous les deux de sommeil depuis bien trop longtemps. Dans ces bras, je dormais d'un sommeil calme et réparateur, je ne bougeais presque pas, ne quittais pas l’étau de ces bras. Il me fallut du temps pour émerger, je me tournais lentement pour finalement me retrouver contre lui, la tête contre son torse, je me pelotonnais contre son torse, ma main caressant doucement son flanc et mes pieds se frottant aux siens. Je n'avais pas envie d'ouvrir les yeux, je me sentais si bien là contre lui que j'aurais surement pu passer ma journée. Je sentis alors ces bras se resserrer un peu contre moi et j'ouvris doucement les yeux en levant la tête vers lui, toujours souriante et détendu. Bonjour



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mar 7 Fév - 1:56


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Je ne savais pas trop ce qui m’avait donner le courage de le lui dire. Enfin… De prononcer les mots. Si c’était la première fois que je le disais, ce n’était pas la première fois que je le montrais. Je n’avais jamais été très doué pour parler de cette palette de sentiment. Je m’exprimais mal et c’était ce qui l’avait fait douter dans l’ascenseur. Alors peut être était-ce la fatigue ou le soulagement de pouvoir être avec elle ou tout simplement l’ambiance, bien que pas vraiment idéal pour ce genre de déclaration. Mais elle se tourna légèrement vers moi et nous échangions un baiser passionné. Puis j’avais plongé dans le sommeil en la serrant contre moi.

J’émergeais avec une étrange sensation. Clairement j’avais beaucoup trop bu. Je me réveillais depuis plusieurs jours avec une gueule de bois toujours plus impressionnante que la précédente. Je soignais le mal par le mal en continuant à boire. Mais en me réveillant, je n’avais pas la compagnie de ma fidèle bouteille d’alcool. Non, cette fois-ci j’avais quelqu’un dans mes bras. Et j’eus ce petit instant… de panique… où je me demandais ce que j’avais fais la nuit dernière. Es-que j’avais vraiment bue au point d’avoir trouver n’importe quel femme qui voudrait bien coucher avec moi ? Pendant un moment je me dégoutais moi même et il me fallu un effort de concentration pour me souvenir de ce qui s’était passé. D’abord se fut des flashs de souvenir. Je me voyais vaguement trainer dans les couloirs. Puis à genoux devant Skoll en la tenant par la taille. Je me souvenais d’une douche glacé et a partir de là les souvenirs arrivait à se remettre en place petit à petit. Je fini par me détendre en réalisant que pour une fois, je n’avais pas fait de connerie. Je plongeais à nouveau mon visage dans ses cheveux et je constatais en souriant qu’au vu de ce dont je me souvenais, ma main n’avait même pas quitter son ventre. Puis finalement je la sentis s’agiter contre moi pour se retourner. J’en arrivais à me demander si j’étais en train de rêver ou si c’était vraiment Skoll que j’avais dans les bras et que pour une fois je n’avais fais que sagement dormir avec une femme. Comme pour me le confirmer, je serrais mes bras autour d’elle pour l’avoir un peu plus contre moi. Je caressais doucement son dos et je baissais la tête pour la regarder. Elle était encore plus belle que dans mon souvenir. Je sentis mon cœur s’emballer, je posais ma main libre sur sa joue pour la lui caresser avant de venir capturer ses lèvres en guise de réponse. Ma main glissa de sa joue à son cou avant de descendre pour se poser sur sa hanche en passant à nouveau sous ses vêtements pour caresser sa peau.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mar 7 Fév - 9:33

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
J'avais eut un peu peur qu'en me réveillant, il ne se souvienne pas de la soirée de la vieille, que le trop plein d'alcoo ai eut raison de sa mémoire. Pourtant, quand j'ouvris les yeux, je ne vis aucune trace de doute dans son regard et mon sourire s'agrandit. Je le saluais doucement et sa main se posant sur ma joue me fit frissoner et plus encore quand sa bouche se colla à la mienne. Je me sentis électrisée par ce baiser et par sa main qui se retrouva rapidement sous mon t-shirt pour caresser ma peau. Voilà une manière de me réveiller à laquelle je risquais de vite m'habituer et dont j'aurais un mal fou à me passer. Je ne voulais pas qu'il arrête de m'embrasser et de me caresser, je voulais passer ma journée au lit avec lui et rattraper ce mois d'horreur, effacer chaque seconde qui s'était écouler entre ce fabuleux moment dans l'ascenseur et ce réveil qui avait un petit gout de paradis. Je ne restais pas longtemps sans rien faire, je voulais aussi sentir sa peau sous mes doigts et je passais à mon tour ma main sous son t-shirt, frémissant en sentant la peau de son ventre glisser sous mes doigts.

Le baiser semblait ne pas vouloir prendre fin, je n'en avais d'ailleurs pas envie, ma main remonta lentement vers son torse et je fus soudainement prise d'une envie de le sentir encore plus contre moi, alors sans hésiter je bougeais pour me retrouver assise à califourchon sur lui. Ma main resta poser sur son torse alors que l'autre se posa sur sa joue avant de remonter pour se perdre dans ces cheveux. Je voulais le déshabiller et pouvoir prendre mon temps pour découvrir son corps, il y a un mois nous n'avions pas eut le temps de pouvoir réellement nous découvrir l'un l'autre. Nos lèvres finirent par se séparer, j'avais le souffle légèrement court, les yeux brillant d'envie et un sourire coquin se posa sur ma bouche. Je le regardais alors droit dans les yeux, ne sachant pas si lui avec l'alcool qu'il avait ingurgité aurait la même envie que moi. Je ne voulais pas discuter, je ne voulais pas de moment gênant, je voulais juste faire l'amour avec lui, retrouver ces sensations qu'il m'avait fait découvrir ce jour-là et que cette fois cela se termine par un moment de douceur et non par des larmes.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mar 7 Fév - 18:02


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Es-que j’avais voulu m’assurer qu’elle était bien là ? Ou me faire pardonner d’avoir eut du mal a me souvenir de ce qui s’était passer en l’embrassant. Je ne savais pas trop et je ne cherchais pas trop à comprendre quoi que ce soit. Si mes doigts s’étaient sagement posés sur sa hanche et les siens sur mon torse, la sagesse disparût lorsqu’elle s’installa sur moi. Le touché de sa main sur ma joue me fit l’effet d’une brulure. Ma deuxième main rejoignit sa hanche, se posant directement sur sa peau alors que nous échangions un regard. Je découvrit son petit sourire qui en disait beaucoup plus que si elle avait parler. Mes mains remontèrent le long de son corps et finalement je fis passer toutes ses couches de vêtement au dessus de sa tête et d’une main je les laissais retomber sur le côté avant de regagner son corps. Je restais un moment admiratif devant elle, j’observais ses courbes et je ne pouvais que la trouver parfaite. Une de mes mains glissa vers son sein nu pour le caresser du bout des doigts mais mon regard était fixé sur son visage pour observer ses réactions. J’aurais très bien pût l’attraper par les hanches, la faire basculer et coucher avec elle. J’aurais très bien pût, je n’aurais pas vraiment eut de problème pour le faire. Mais j’avais envie de prendre mon temps. Je ne songeais même pas aux éventuels scénarios catastrophes qui pourrait se dérouler, je n’arrivais à penser qu’à elle. Je finis même par me redresser et passer ma main libre dans son cou pour attirer ses lèvres aux miennes.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mar 7 Fév - 23:41

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Je m'étais installée sur lui, j'avais envie d'être avec lui, d'une nouvelle fois sentir sa peau contre moi et de pouvoir découvrir son corps avant de ressentir de nouveau ce plaisir qu'il m'avait fait gouter dans l'ascenseur. Mon regard sur lui était de braise et je n'eus pas à attendre très longtemps sa réaction car alors sans me quitter des yeux, il remonta mes habits pour me les retirer et me laisser là sur lui, à moitié nue et frémissante, mais cette fois ci, pas de froid, mais bel et bien d'excitation. Son regard parcourus ma peau, laissant ces yeux naviguer de mon visage à mes seins et jusqu'à mon ventre, me faisant rosir doucement. Il finit par me regarder de nouveau, sa main se posant sur mon sein, légère, ma bouche s'ouvrit doucement alors que j'inhalais une bouffée d'air alors que ma peau se couvrit d'une petite chair de poule et que mon téton réagit aussitôt à son toucher en durcisant sous ces doigts. Mes mains passèrent toute les deux sous son t-shirt posant mes mains sur son ventre alors qu'il se redressait et m'attirait à lui pour un baiser qui m'irridia complètement. Mes mains remontèrent lentement de son ventre vers son torse et quittant à peine quelques secondes ces lèvres je l'aidais à retirer son t-shirt avant de reprendre possession de sa bouche. Je n'avais jamais été des plus active dans les relations amoureuses, enfin dans les deux nuits catastrophique que j'avais passé avec un homme avant de découvrir combien Géralt me faisait vibrer.

Assise sur lui, je pouvais sentir contre mon sexe, son membre grossir et prendre de l'ampleur alors que mes lèvres quittèrent les siennes pour partir à la découverte de son cou, descendant lentement, prenant le temps de gouter, caresser et embrasser son torse. Mes mains glissèrent sur ces abdominaux s'arrêtant à la ceinture du pantalon qu'il portait, j'avais envie de le descendre, de lui donner du plaisir en le touchant et lui caressant son membre, mais je ne voulais pas me précipiter, nous avions le temps et je comptais savourer chaque seconde de ce moment alors que je remontais vers sa bouche pour l'embrasser de nouveau, mes hanches bougeant lentement frottant ainsi nos sexes l'un contre l'autre.



FIRST LOVE
Invité
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Mer 8 Fév - 21:28


Skoll & Geralt
❧ Grande discussion

Je pus sentir son corps réagir sous ma main et je fis rouler son téton dans ma paume pendant un instant avant de me redresser pour l’embrasser qui ne fut interrompu que lorsqu’elle me retira le t-shirt que portait. Mes mains glissèrent le long de son corps pour entourer sa taille pendant que ses lèvres découvraient mon cou. Puis je pus sentir ses mains descendre vers ma taille ce qui ne fit qu’attiser mon envie de son corps. Mais nous prenions notre temps, je ne voulais pas juste simplement lui arracher ce qu’il lui restait. Etrangement, j’appréciais la découverte que nous faisions de nos corps. Ses lèvres retrouvèrent les miennes et je décidais de simplement en profiter. Jusqu’à ce qu’elle commence à bouger ses hanches pour se frotter contre moi. Mon emprise sur sa taille se resserra en l’embrassant puis une main rejoint sa nuque sans que mon bras n’ait quitté son dos et mon autre main vin se poser sur sa cuisse pour la serrer. Cette fois, j’interrompis notre baiser pour déposer mes lèvres sur son cou et comme si je ne pouvais pas m’en empêcher, mes mains glissèrent à nouveau vers sa poitrine et je fini par plonger mon visage entre ses seins pour embrasser sa peau et mordiller légèrement ses seins.



avatar
Multi
Voir le profil de l'utilisateur
Je ressemble à : Crystal ReedEn ville depuis : 01/11/2016
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   Jeu 9 Fév - 10:55

Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Il y a un mois nous avions fait l'amour d'une manière exquise, mais dans un lieu qui ne se prêtait en aucun cas à la découverte du corps de l'autre. Nous avions fait l'impasse sur les préliminaire pour assouvir un désir que nous avions refouler trop longtemps. Aujourd'hui, même si le désir était toujours présent, l'empressement lui avait disparut, je prenais plaisir à le toucher, l'embrasser et à faire durer le plaisir, à repousser le moment où nous ne ferions plus qu'un. Mes hanches s'était mise à bouger sans que je n'en prenne réellement conscience, me faisant doucement gémir alors que ces bras se resseraient autour de moi notre baiser s'intensifiant au fur et à mesure alors que mes mains caressaient son dos.

Je fermais les yeux quand il embrassa mon cou, ma peau se couvrant d'une légère chair de poule alors que je fus parcourus d'un doux frisson. Je poussais un petit cri quand ces lèvres et ces mains s'occupèrent de ma poitrine, mes seins étaient devenu plus sensible ces derniers temps et les caresses qu'il leur prodiguait semblait décupler le plaisir qui me parcourait. Je rejetais la tête en arrière, cambrait mes reins et mes mains se perdirent dans ces cheveux en soupirant. Je perdis la notion du temps, mais au bout d'un moment, je voulus lui donner moi aussi du plaisir, alors je lui fis relever la tête l'embrassant fougueusement avant de reprendre la descente sur son ventre, sauf que cette fois-ci, je ne m'arrêtais pas, prenant l'elastique du pantalon et du caleçon dans mes mains je les fis glisser sur ces jambes, dévoilant son sexe dur, raide à mes yeux.

Je n'avais jamais été si entreprenant dans une relation, ayant toujours peur de prendre les devants, mais avec Géralt, cela me venait naturellement, son corps m'appelait, je ne pouvais m'empêcher de le toucher, de l'embrasser et je voulais également l'entendre râler sous l'effet du plaisir que je pourrais lui donner. Jamais je n'avais fait ce genre de chose, trouvant l'idée dégoutante avec les autres alors que là, je voulais le faire. Je le regardais un instant dans les yeux avant que ma bouche ne prenne son sexe pour le faire coulisser lentement entre mes lèvres. J'étais un peu maladroite je m'en doutais, mais je ne réfléchissait plus, fermant les yeux une main à la base de son sexe je faisais des vas et vient avec alors que je suçais le reste de son membre.



FIRST LOVE
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Grande discussion autour du bébé et de la vodka   

 
Grande discussion autour du bébé et de la vodka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Discussion autour de l'Euro 2012
» Discussion autour du systeme de loot
» Discussion autour de différents aspects du jeu
» discussion autour de la MS-201
» Discussion autour du tactica ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multivers :: Les Cabines-
Sauter vers: